Saison VII

Revue des troupes

30/10/2016

SAISON VII

 

Image

 

Entraîneur : Image Stand By Me
Image

Image

LDC : tirage des poules

05/11/2016

LIGUE DES CHAMPIONS
 
A l'issue du premier tour, bilan mitigé pour les Galand : Marseille Olympique éliminé après deux prestations indignes d'un club de l'Élite, et la Sallette qui passe à travers son match retour et manque la qualification à un but de différence. Mission accomplie en revanche pour les Orchidoclastes qui signent deux victoires, et pour Marcel et ses trois buts à l'extérieur.
 
Image

Les quatre pays sont représentés dans le groupe 1 qui sera un beau challenge pour Nilvert. Los Angeles ne rééditera probablement pas ses récentes performances confédérales : le club en crise, sans manager, placé en liquidation judiciaire avec des joueurs grévistes, vient d'être écarté du championnat de première division ; une bonne nouvelle pour Federer. Quant à l'Olympique de Marcel, c'est un parcours périlleux qui s'annonce avec un duel face à l'étoile montante Sir Julien, puis un favori, l'Olympique Lyonnais, et enfin l'outsider Wolfsburg.
 
Groupe 1
Image
 
Groupe 2
Image
 
Groupe 3
Image
 
Groupe 4
Image
 
Un programme qui réjouira l'attaquant Dingo Trump, dont le patronyme sera des plus médiatiques en ces jours d'élection internationale de Disneyland. Des millions de citoyens animés seront en effet appelés, dans les prochaines heures, à voter par SMS devant leur poste de télévision pour le ou la meilleur(e) candidat(e) à l'investiture du camp du Bien, du Sucre et des Bonbons. Le choix du public devra se porter soit sur Donald, le géniteur de Dingo, canard à casquette qui aime faire des blagues cochonnes avec Pluto ; soit sur Grand-Mère Hilarant Clito, dont le fidèle compagnon, Grosminet Clito, est resté célèbre pour ses numéros de charme sur les stagiaires de la pension pour chats la Maison Blanche...
 
Image
 
Autant dire que ce divertissement démocratique est plus que jamais situé en-dessous du niveau du string. A côté, Erza Scarlett c'est Mère Térésa.
Si on sait bien que le scénario est écrit d'avance par les producteurs californiens, on ne se lassera jamais de rêver que le monde est entre de bonnes mains.
 
Image

Mi-saison

22/11/2016

PRÉSIDENTIEL ?

 

Image
Faute d'être au niveau, Dingo se rêve en Zico...

 

La nuit du 08 au 09 novembre 2016 aura été courte pour les uns, tout à fait blanche pour les autres. Ce fut le cas à l'Olympique de Marcel, où comme ailleurs, un monde s'est effondré devant nos yeux, un vertige, un déluge, un cataclysme, une apocalypse, un séisme, une déflagration nucléaire, un véritable lumbago a décimé le monde de l'animation. Les scénaristes pourtant expérimentés ont complètement perdu le contrôle de leurs créatures, et c'est Donald qui s'est emparé du bureau ovale de Disneyland. Qui aurait pu prévoir, le 1er août dernier, lors de son arrivée, que Dingo Trump aurait acquis, moins de 100 jours plus tard, une envergure présidentielle ?
Un dénouement qui a rendu le club tout à fait euphorique, une joie qui n'a pas été sans préjudices pour le principal intéressé, dont l'efficacité reste pour le moment à améliorer, avec "seulement" 6 buts en 15 matchs. Fabio Cointreau, pour sa dernière saison, et Chiconta Wurzt, lui volent la vedette en attaque.

C'est d'ailleurs principalement grâce à Fabio Cointreau - meilleur buteur olympien provisoire - que Marcel brigue la tête du championnat en ce cœur de saison. Le Stade Rennais champion d'automne échoue à la 10ème journée face à un Morcenx-Bourg particulièrement compétitif, en devançant Les Dragons Montois qui laissent échapper trop de points lors des matches allers malgré une entrée en fanfare 3-0 contre l'OM. Nilvert, les Algériens et même Sita sont en embuscade ; en revanche, ça semble très compromis pour Nissa et Majax, enfoncés en zone rouge.

 

Image

 

Les prochaines semaines seront donc décisives pour un Olympique de Marcel éliminé dès la phase de poule de la Ligue des Champions. Sans être venus à bout du Stade Rennais, trop timorés contre Lyon, les coéquipiers de Brice de Nice se font surprendre par une étonnante équipe de Wolfsburg qui a profité de l'absence de Sir Julien pour s'adjuger la deuxième place du groupe.

 

Image

 

Un bilan décevant à oublier rapidement, tandis que les quarts de finale proposent des affiches plutôt originales, pour une fois que la Galand n'est (presque) pas représentée. Federer peut prétendre à un nouveau sacre, mais cette saison, le favori incontestable s'appelle Matt7893.

 

Image

 

Un Federer revanchard, éliminé de World Cup derrière Alex64 et Zurawski, puis par Blanco avec l'équipe II (vous l'aurez compris ce sont bien les deux équipes des Dragons Montois qui ont joué la World Cup...). L'Olympique Lyonnais concède une défaite de trop face à Vesontio en huitième de finale.
Le dernier représentant de la confédération 6 est Loucat, qui se qualifie de justesse, presque miraculeusement derrière le Borussia M'Gladbach et devant Mirkofilipovic. Rebelote en huitièmes de finales, contre Aclccs, avec une audace offensive à l'aller et un pragmatisme remarquable lors du match retour. Et 6 buts à la clé.

 

 
Image

 

Image

 

L'aventure se poursuit donc, où Morcenx-Bourg retrouve son adversaire de poule, le redoutable Borussia M'Gladbach.

Disneyland s'est choisi un chef, dans quelques mois ce sera au tour du Parc Astérix ! Et pour l'heure, la Droitard Academy fait son show !

 

Image
Plus que deux candidats pour le titre de leader du Camp du Bien
Pour l'heure Fionfion aka Michel Vaillant semble en (po)pôle position pour te la mettre bien profond

 

Ce spectacle entièrement primaire s'adresse à toi, l'irréductible gaulois, qui te sens oublié, ignoré, snobé par les aparatchiks : sache que ta voix compte. Il ne te reste que quelques jours pour juger des performances de tes idoles (danse, chant, pipeau, punchline...), et lors du prime de dimanche, tu pourras trancher, pour la modique somme de 2€ ( :idea: ), qui de Jupette ou de Fionfion aura le privilège d'ubériser tes orifices, dans le cadre de la promotion de l'auto-entrepreneuriat et des objectifs de croissance de l'emploi du travail de la dérégulation de l'économie du travail de la nation travail islam danger travail croissance moderne travail progrès répression valeurs travail entreprise travail voile communautarisme travail innovation assistanat immigration travail prévus par la Commission ? A toi de choisir, gaulois, puisqu'on te dit que tu es souverain !


( :idea: ) quand la réalité dépasse la fiction... y a plus besoin de grossir le trait. :roll:

Champion !

14/12/2016

Image

Bilan de la saison

19/12/2016

Novembre 2016 - Décembre 2016 (dite "Saison VII")

 

A l'ancienne

 

Image

 

Comme au bon vieux temps. Privé de récompenses depuis le remaniement confédéral, l'Olympique de Marcel a pu de nouveau savourer la joie d'un titre acquis dans la douleur, et communier avec son fidèle public. Le couronnement d'une année 2016 riche en émotions, hélas pas toujours agréables, avec notamment, en juin dernier, un championnat perdu dans les arrêts de jeu.

Ça avait pourtant très mal démarré pour l'OM, malmené dès l'entame des hostilités par des Dragons Montois que l'on ne soupçonnait pas alors d'être le futur grand perdant de la saison. Un abrupt 3-0 difficile à encaisser, même si les premières heures d'un championnat donnent toujours lieu à des surprises. Marcel peut se remettre en confiance rapidement chez les promus, et la dynamique est enfin lancée à domicile contre les Orchidoclastes. Les olympiens atteignent rapidement la tête du classement, une position qui sera conservée jusqu'au sprint final, en restant invaincus durant 13 journées, dont 6 victoires consécutives.

 

Image

 

Tandis que l'OM et Morcenx-Bourg imposent leur rythmes de croisière, les Dragons Montois et leur jeune gardien de 21 ans enchaînent les contre-performances et se font distancer au fur et à mesure. Le Stade Rennais pêche par son irrégularité mais parvient à faire chuter Marcel à trois journées de la fin, permettant à Loucat de prendre provisoirement la première place, à égalité de points mais avec une différence de buts nettement meilleure. Le duel final s'annonce passionnant.

Il ne reste plus qu'à confirmer pour Morcenx-Bourg, qui affronte l'Olympique de Marcel à la 16ème journée. Et avec 0-2 au tableau d'affichage au bout d'un quart d'heure, on se dit que les jeux sont faits. C'est sans compter sur la persévérance des attaquants bleus et blancs, Fabio Cointreau réduit le score avant la pause et Chiconta Wurzt, toujours présent(e) là où il faut, égalise à 5 minutes de la fin. Score final 2-2 : on respire des deux côtés, Morcenx conservant son trône et Marcel étant tactiquement passé à côté du match.

La 17ème journée incarne le status quo, avec les victoires des deux protagonistes face à La Sallette et aux Orchidoclastes.

C'est à la dernière journée que l'on vivra l'ultime retournement de situation.
L'Olympique de Marcel accueille les Dragons Montois, prince déchu qui n'a plus grand chose à espérer en milieu de tableau, devant un stade plein à craquer de 70000 spectateurs. L'ambiance est tendue, on estime à moins de 20% les chances de l'OM de succéder à Federer. Car Morcenx-Bourg serait immanquablement champion en battant, à l'extérieur, Marseille Olympique. Et le public est vite refroidi lorsque Tracigliano ouvre le score pour les landais dès la 7ème minute. L'Olympique de Marcel fait l travail proprement en menant 2-0 à la mi-temps, où l'heure n'est plus à la causerie mais à la prière. Les correspondants chez Sita ont signalé un jeu très défensif de la part des deux équipes, Loucat ayant apparemment fait confiance à Federer pour enterrer les espoirs olympiens ; un premier miracle a été réalisé par le gardien Zallas, qui, en remportant son face-à-face contre Tracigliano, permet à Marseille Olympique de ne pas sombrer. Y aurait-il un Dieu des Fadas ? Saint-Marcel, priez pour nous.
Le retour sur la pelouse est un supplice pour les joueurs, dont les exigences de concentration et d'impact physique interdisent tout bavardage. Le staff, en bordure de terrain, les oreilles vissées à la bande FM, ne sont pas en reste. Et c'est encore pire cinq minutes plus tard, lorsqu'une clameur retentit parmi la foule ; pas de doutes, Morcenx-Bourg vient d'être bousculé. Encore cinq minutes : un nouveau grondement émerge du stade et des alentours ; Zallas vient encore de sauver l'impossible, en captant sans problèmes le puissant coup de tête de Horkaef. S'ensuivent 30 minutes de tension incroyable, qui resteront gravées dans les sphincters dans les annales non par le contenu du jeu mais par le contexte des plus indécis.

Il faut attendre le coup de sifflet final pour que le volcan exulte : avec 40 points et deux d'avance sur Morcenx-Bourg, Marcel est champion !!!

 

Image

 

En tête devant une équipe de Morcenx-Bourg qui aura su démontrer son envergure internationale - avec notamment une quart de finale de World Cup - loin devant les Dragons Montois et leurs prestations étonnamment mitigées. Le Stade Rennais complète le podium, les deux promus - dont l'ES Milloise et sa triste série de 17 défaites consécutives - sont relégués d'office, les autres équipes complètent le milieu de tableau, le Football Club Algérien hérite de la place blanche, la fameuse 7ème position.

Les festivités ont été au rendez-vous côté Marcel, rapidement organisées dans l'euphorie générale, et après que l'entraîneur ait été légèrement chahuté par ses disciples. Le club célèbre enfin son premier trophée d'Élite V7, après six saisons infructueuses et parfois frustrantes. Le cérémonial a eu lieu le week-end suivant, remise en grandes pompes au stade Marcel Boulet avant le défilé en ville et un feu d'artifice en bouquet final.

 

Image

 

Les bonnes performances de l'attaque olympienne sont illustrées par Rivaldinho et Fabio Cointreau, respectivement quatrième buteur et troisième passeur.

 

Image

 

Image

 

Chez les Pros, l'Excelsior AC ayant été écarté des compétitions officielles depuis le départ de Rasmus, c'est le CS Meaux qui s'impose après 18 matchs invaincus. Le FC Carcajou se glisse dans son sillage, et le Real termine troisième devant Pont-la-Roche, mais échoue en barrages face à Begnis.

 

Image

 

LIGUE DES CHAMPIONS

 

Nouveaux rapports de forces

 

La mauvaise prestation des équipes de Galand s'est poursuivie, avec les Dragons Montois décidément en bien mauvaise forme ces derniers temps. Malgré un bon match chez Bansky 3-3, Federer aligne une équipe trop repliée sur elle-même au match retour, malmenée par les joueurs de Stase, incapable de s'imposer devant son public. Ce même Stase qui tiendra la dragée haute à Wseb, pour se retrouver en finale face au favori parmi les favoris : l'Olympique Lyonnais. Matt remporte enfin ce titre qui lui manquait, non sans avoir souffert contre ses adversaires des phases finales, en particulier l'étonnante équipe de Bansky.

 

Image

 

Matt remporte enfin ce titre qui lui manquait, non sans avoir souffert contre ses adversaires des phases finales, en particulier l'étonnante équipe de Bansky. Reste à savoir si ce nouvel ordre confédéral tend à se maintenir dans les mois à venir.

 

GÉRIATRIE

 

Fabio Cointreau raccroche les crampons

 

Image

 

Fin de parcours pour ce pur produit de l'Olympique de Marcel, le portugais Cassio Fabio Cointreau, attaquant vedette du club et international. Après avoir rejoint le centre de formation à l'été 2013, le jeune joueur fera ses premières apparitions quelques temps plus tard, après des mois d'entraînements intensifs, dans l'ombre de Cabotin et sur les traces de Guyindulo, ce qui lui permet de débloquer son palmarès personnel.

 

 
Image

 

C'est bien plus tard que l'entraîneur lui fera pleinement confiance, régulièrement titulaire en soutien de Cabotin, Soral ou plus récemment Chiconta Wurzt. Mais le buteur frisé restera dans les mémoires grâce à son but victorieux de dernière minute en huitième de finale de World Cup contre Byzance, en juillet 2016. Il est également l'auteur ces dernières semaines de nombreux buts décisifs, œuvrant à la conquête de ce dernier titre, couronnement d'une carrière placée sous le signe de la fidélité à Marcel.

 

Image

 

Celui qui tire son nom de ne pas boire que de la Cristalline rejoint à présent les rangs du staff technique... avec moderação.

Ajouter un commentaire