Saison V

Coup d'envoi

29/06/2016

REPRISE DES DRIBBLES

Image

Voici que l'heure des hostilités a déjà sonné.
Le rendez-vous tant attendu des supporters du finaliste de la Ligue des Champions se rapproche à grands pas : la quatrième participation de l'Olympique de Marcel en World Cup.
Comme le veut la tradition, petite présentation des adversaires du groupe.

USG La Fouillouse
Confédération 1 Pro Balonny
Entraîneur : Asboubou

Image

Le coach Asboubou se demande ce que son équipe, en deuxième division l'hiver dernier et rétrogradée en Pro ces dernières semaines, vient faire ici... Une demi-finale de Ligue des Champions et un classement Pyramide le situant au 8ème étage sur l'échelle de Khéops aura suffit à décrocher sa deuxième participation en World Cup. Malgré un passé glorieux, et une récente demi-finale de Mondial des Challengers, une qualification en huitièmes de finale reste tout de même bien difficile à envisager.

Pink Paradise
Confédération 5 Élite Hoolantine
Entraîneur : Royal

Image

On rentre dans le dur avec, sur le papier, une des meilleures équipes à l'échelle mondiale, issue d'un des meilleurs championnats existants. Têtes d'affiche de la confédération 5, il s'agit seulement de la cinquième participation en World Cup des chaudasses de la capitale, qui n'ont jamais fait mieux que 1/8ème de finale, en novembre 2015, si cela peut rassurer.

Opus 133
Confédération 4 Élite Balonny
Entraîneur : Opus 133

Image

Quart de finaliste l'an passé lors de sa première participation, Opus 133 n'a plus accédé au tableau final pour ses deux suivantes apparitions. L'Olympique de Marcel n'a rien à envier au club mélomane, que ce soit au palmarès ou sur les performances récentes ; les deux équipes ont quasiment le même profil. Il semble bien que le sort de la poule se décide donc sur ce match ; un adversaire à considérer très sérieusement.

Et pour nos camarades de confédération 6 :
- Du lourd pour Getals, mais 101|133 devrait pouvoir se créer une faille... une poule assez indécise.
- Relevé aussi pour Matt, qui lui aussi semble au niveau pour passer en 1/8èmes.
- Groupe de la mort pour Ckiki, qui va devoir montrer de quoi il est capable (du meilleur, espérons pour lui) face à Flokk, Greg21 et Sita.

Image
-
Image
-
Image

CHAMPIONNAT

Une fois encore, Federer part largement favori du championnat. L'écart avec les concurrents semble bien marqué, d'autant qu'aucune équipe ne semble se détacher vraiment, de Morcenx-Bourg à Marseille Olympique. Difficile de pronostiquer un tiercé gagnant.

Image

Les Algériens en revanche risquent d'avoir un peu plus de mal à accrocher le haut du tableau. Je dirais même plus : ,,,,,,,,, ,, ,,,,,,, ,,,,,,,,, ,,,,,,,, ,,,,,, ,, ! Quant aux Niçois de Jchess, le maintien serait pour eux une issue vraiment inespérée.

LIGUE DES CHAMPIONS

Tour préliminaire

Si Marcel est directement qualifié en phase de poules, signalons la bonne entame de trois de nos amis de Galand : le Stade Rennais et La Sallette réalisent une très bonne opération, bon début aussi pour l'équipe d'Algérie.

Image

A l'inverse, défaite à l'extérieur de Nilvert contre le FC Celuca : victoire 2-0 (ou mieux) obligatoire au match retour si les Orchidoclastes ne veulent pas gâcher cette si belle troisième place de championnat acquise dans les arrêts de jeu de la saison passée. Ce serait vraiment, mais alors, vraiment dommage... :evil:

Revue des troupes

05/07/2016

SAISON V

 

Image

 

Entraîneur : Image Stand By Me
Image
Image

 

LIGUE DES CHAMPIONS

 

Issue du tour préliminaire : ça passe pour le stade Rennais, l'équipe d'Algérie et la Sallette. Les Orchidoclastes rentrent à la maison après une performance assez désolante.
 
Image
 
Les grands noms de la confédération sont là : Getals, Ckiki, Federer, Matt, et les autres. On appréciera également les apparitions de Fredlou, Sanka (Vikingers), TheRock (Vive l'Ardèche, équipe de rang 4) avec Bansky dans le groupe 3 aux accents de Hoolantine.
Groupe 1
Image

 

Groupe 2
Image

 

Groupe 3
Image

 

Groupe 4
Image

 

Autant dire que côté Marcel, le calendrier sera très chargé pour les jours à venir.

Pour se détendre, reposer son cerveau, arrêter de penser et être dans les meilleures conditions face à l'adversaire, sur les conseils de notre préparateur J-C Vandamme, une petite chansonnette dans la fraternité de la joie de la paix de l'amour, par un mec qui s'y croit à fond dans son salon. :sif:
L'hymne de la saison
?
 

CECI N'EST PAS UNE PARODIE
#babtoufragile

Marcel en huitièmes !

13/07/2016
WORLD CUP
Marcel dans les seize

 

Qualification historique de l'Olympique de Marcel en huitième de finale de World Cup, la première pour sa quatrième participation. :D
Les Pros de la Fouillouse sont tombés dans un sacré traquenard en encaissant un très lourd 5-1 dès l'entame de la compétition. La suite a été pour eux plus clémente mais les joueurs d'Asboubou repartent bel et bien bredouille. Les olympiens quant à eux assurent leur promotion en venant à bout du très philharmonique Opus 133, au terme d'un match extrêmement spectaculaire où les défenses ont été particulièrement fébriles. La première place revient tout de même à Pink Paradise qui réalise le sans faute en tenant leur victoire face à l'OM.

 

Image

 

12 buts en 3 rencontres, une attaque en forme menée par un Soral au sommet de son art, inspiré par le jeune Faurisson, chouchou du coach selon les rumeurs de vestiaires... :P
 
Image
Trois représentants de la confédération 6 au tableau final ; Ckiki n'est pas parvenu à sortir du groupe de la mort, mais l'OL et 101|133 sont bien là. Ils évitent Aow, Greg et Flokk, grands favoris de la compétition.

 

Image
 
Marcel hérite quant à lui d'un très gros morceau :

 

Byzance FC
Confédération 2 Élite Cornerra
Entraîneur : Gregpro


Image
 
Vainqueur du Mondial Challengers en février, triple champion Élite V7, il s'agit seulement de la deuxième apparition en World Cup en deux saisons consécutives, la première en phase finale. Un club qui doit sa montée en puissance, depuis fin 2015, à son entraîneur Gregpro, réputé pour avoir mené la sélection belge en finale de l'Euro Défifoot, et actuellement 10ème meilleur coach au classement Pyramide de nos confrères de Képhren Magazine.
Sur cette double confrontation, le favori est donc tout désigné.

Marcel en quarts !

24/07/2016

ÉPIQUE

Image
Fabio Cointreau héros du Bysanteum propulse Marcel en quarts de finale

 

Presque inespérée ; c'est ainsi qu'on pourrait définir la qualification de l'Olympique de Marcel en quarts de finale de World Cup, une grande première pour le club qui n'a jamais réussi à poursuivre l'aventure au-delà des poules de cette compétition. Un huitième de finale comme un symbole de la génération 2016 puisque chacun des cadres offensifs de l'équipe a pu inscrire son nom à la feuille de score, que ce soit en tant que passeur ou bien en tant que buteur.

Le premier volet s'avère particulièrement spectaculaire, un de ces matches à rebondissements dont les olympiens ont le secret depuis 2 saisons, où l'attaque fait trembler les filets autant que la défense se montre laxiste. Durant 90 minutes, dans un stade Marcel Boulet plein à craquer, les deux équipes jouent au chat et à la souris : Djorkaouff ouvre la marque mais Vladan Carrasco, l'attaquant vedette du camp adverse, marque trois fois avant la mi-temps, concrétisant la légère domination des turcs en première période. L'OM se ressaisit au retour des vestiaires, Julien Soral, très attendu, réduit le score mais perd deux face-à-face avec le gardien Courtois. Les espaces se font plus grands de part et d'autres, Carrasco déroule et alors que tout le monde voyait le match plié et la qualification du Byzance FC quasi-acquise, Youza Djorkaouff marque à la 89ème minute le but de l'espoir : 5-5, score final.

 

Image
Même si Marcel n'a pas perdu, encaisser 5 buts à domicile est très lourd à digérer : victoire obligatoire au match retour.

Coaching gagnant pour Stand By Me qui aligne son arsenal offensif face à une équipe Byzantine logiquement repliée en défense. Un choix rapidement récompensé avec le but de Chiconta Wurszt dès la 6ème minute. Hélas, Byzance défend bien, très bien, et parvient à surprendre Marcel dès l'entame de la seconde période. La suite, on la connaît : les assauts olympiens demeurent stériles jusqu'à cette 90ème minute, où Fabio Cointreau, rentré en cours de jeu, est touché par la grâce.
 
Image

 

Dans les autres matches, Ginette ne fait qu'une bouchée des Milanais, même sort pour les Lensois face au Shifumi d'Aow. Matt manque son match retour contre MirkoFilipovic ; Royal, Billus et Federer se qualifient aussi malgré de belles résistances. La surprise du jour, c'est Platoche qui sort Greg21 à l'avantage des buts à l'extérieur.

 

Image

 

Place à présent aux quarts de finale :

 

Hadjuk Banana
Confédération 2 Élite Cornerra
Entraîneur : Mirko Filipovic'


Image

 

Onze années de service, un palmarès long comme le bras pour ce vétéran des confédérations (première victoire en Ligue des Champions en juin 2006 et Coupe Découpe en octobre 2007). Mirko Filipovic' a beau régner sans partage en championnat (4 titres Élite dont 3 consécutifs en confédération 3), le finaliste de Ligue des Champions goûte lui aussi à son premier quart de finale de World Cup pour sa troisième participation.
Sur le papier, les Bananiers sont clairement mieux armés, à Marcel de faire mentir les indicateurs, avec un retour à la maison, et au loin, à trois petits matches de distance, le mirage d'une finale déjà évoquée par les plus fadas des Ultras-Boulets.

En attendant, le choc Flokk / Aow aux airs de finale devrait également faire sensation.

 

Image

 

LIGUE DES CHAMPIONS
 
Quarts de finale également au programme en Ligue des Champions, où la première place est acquise malgré un faux pas qui aurait pu coûter cher face à Los Angeles.
 
Image

 

Seul club de Galand avec les Dragons Montois, Marcel retrouve son adversaire de la précédente finale, le 101|133 de Getals, avec l'avantage du retour à domicile. Grosses rencontres en perspective.

 

Image

 

CHAMPIONNAT
 
Retour sur Terre pas toujours facile après tant d'émotions. En effet, le club connaît une pénurie de points assez préjudiciable en championnat, où il va falloir être irréprochable sur ces huit dernières journées pour rattraper les 5 points de retard sur le premier du classement, le Stade Rennais. Federer et Sita en embuscade, tandis que Matt et Jchess ont leur destin quasiment scellé...

 

Image

 

COOL RAOUL TU M'FOUS LES BOULES !

 

Raoul Maboule, vous connaissez ? Non ? Normal : le bonhomme de 58 ans officie dans l'ombre depuis la fondation de l'Olympique de Marcel. Jamais cité dans le staff technique, toujours ignoré du grand public, il a toujours transporté l'équipe vers la victoire avec la plus grande humilité. Son poste ? Chauffeur de bus officiel du club. Combinant toutes les lettres de l'alphabet en un seul permis, Raoul conduit tous types d'engins depuis ses heures de jeunesse, du chasse-neige à la motocyclette, en passant par le cargo de trois mille tonnes.
Supporter de la première heure, les premiers déplacements à l'échelle nationale concordant avec l'acquisition du statut professionnel obligent l'OM à faire appel à un conducteur fidèle.
"J'ai eu la chance d'être recruté du temps de la troisième division. En 9 ans, j'en ai vu passer des joueurs ! Avec eux, c'est une vraie complicité ; sans me vanter, on peut dire que je suis leur répertoire de chanson paillardes. Un jour, on a même du se taper 500km parce qu'on avait oublié de rapporter le point du match nul. Aujourd'hui, partir en World Cup, concilier travail et supportérisme, c'est franchement exceptionnel."

 

Image
Le transporteur
 
Seulement, depuis une semaine, Raoul ne dort plus sur ses deux oreilles. En faisant preuve de la plus grande intégrité qui le caractérise, Raoul suscite la suspicion : pas une seule goutte d'alcool en 8 jours, des signes d'agacement éloquents à l'égard des journaux télés, un virement de 2000€ pour l'anniversaire de sa fille, une fréquentation anormalement régulière des sites web sur la fin des temps et des snacks kebabs ; autant de preuves évidentes d'un comportement déviant en droite ligne vers le djihadisme radical terroriste orientalo-islamo-pédalo-fachisant. Une attitude qui lui a valu d'être surveillé de plus près par les services de police.
"D'autant que ce couillon de La Beije m'a refilé une version du Coran dans mon tiroir. Les flics sont tombés dessus et ont fait de moi un musulman ! T'as un Coran dans ton sac, t'es musulman ! C'est comme si j'te dis : t'as un iPhone dans ta poche, t'es un crétin ! Allô, quoi !!!
J'ai bien un beau-frère qui s'appelle Momo, mais quand même ! M*rde !"

Face à ces critiques, Raoul a décidé de prendre les choses en main :
"Maintenant, c'est triple dose avant chaque déplacement. La route à 3 grammes, et si par malheur on accroche une foule de fans en délire massée sur mon chemin, mettez ça sur le dos de l'état d'urgence ! :-x "
 

30/07/2016

PELOUSE ENVAHIE A MARCEL BOULET
EN CAUSE : LES CRÉATURES FICTIONNELLES D'UNE SÉRIE VINTAGE
 
Opération médiatique rondement menée, véritable hystérie collective incontrôlée, ou les deux mon colonel ?
Quoi qu'il en soit, l'envahissement de terrain du stade Marcel Boulet au soir du 28 juillet restera gravé dans les mémoires. A l'occasion de la douzième journée de championnat Élite, l'Olympique de Marcel recevait La Sallette FC pour un match capital dans la course vers le haut du classement. Enjeux sportifs et congés estivaux formant les ingrédients absolus quant au remplissage des tribunes, les gradins étaient logiquement combles pour cette rencontre décisive. Mais tandis que le coup de sifflet final est à peine donné par l'arbitre, marquant une victoire courte mais précieuse du club local 1 à 0 (but de Soral en deuxième période), une poignée d'individus munis de smartphones (dont l'incontournable Samsul Galipette Xptdr 666 Intel-Ricoré-i7 qui prépare le café) parviennent à prendre de court les forces de sécurité présentes en bordure du terrain. Des vigiles rapidement submergés par plusieurs centaines de personnes pénétrant sur le tapis vert.
 
Image
"Ce soir on vous met Dracaufeu"
 
Un phénomène en apparence inexplicable qui a laissé sans voix les joueurs, staffs et journalistes durant quelques instants.
"Au départ nous avons cru à un simple débordement d'enthousiasme" témoigne Tristan Delavet, gardien et capitaine de l'OM."Mais ça nous paraissait bizarre pour un match de championnat assez routinier n'ayant pas eu l'air de provoquer un délire particulièrement intense parmi les supporters. Supporters qui, par ailleurs, avaient l'air de se résumer à un simple public prétendument familial d'amateurs à la mode Boulogne-Auteuil plus préoccupés par leur écran de téléphone que par le match en lui-même..."
Et pour cause, il ne s'agissait pas de fans accourant dans les bras de leurs idoles pour communier la victoire fraîchement acquise, loin de là. En ce soir du 28 juillet, la plus grande marée humaine jamais enregistrée dans l'enceinte du stade Marcel Boulet n'est ni plus ni moins formée que de dresseurs Pokémon, joueurs inconditionnels du très récent Pokémon Go - un tabac en Galand depuis sa sortie le 20 juillet - facilement reconnaissables à leur démarche erratique et repliée si caractéristique de celui qui a envie de pisser.
 
Image
 
Kévin, 23 ans, dresseur Pokémon, revient sur l'évènement :"Ah c'est sûr, moi le foot, j'en n'ai rien à cirer ! Mais quand le radar à Pokémon a indiqué à cet endroit précis une mine de créatures jamais observées, parmi lesquelles Elekthorvald, Saquedeneuer, Ponytaddei, Machocvador ou Nosferaptivélo, je n'ai pas hésité une seconde et j'ai acheté cinq billets... Hein ?... Non, j'étais seul... Mais il était pas question que je laisse quatre autres dresseurs venir marcher sur mes plate-bandes !! :-x Quand on aime on compte pas ! P*tain de dresseurs qui veulent piquer mes places !!! :evil: "
 
Image
Pokégoal : attrapez-les tous !
 
Malheureusement pour lui et ses efforts, Kévin n'était pas seul à adopter cette stratégie. Des milliers d'adulescents ont ainsi occupé les strapontins du stade, dans les strating-blocks durant 90 minutes, tuant le temps par des échanges de Pokémons et combats divers et variés. Ce qui n'a pas été sans incidence sur l'atmosphère durant la rencontre, comme le précise Roger Lagerbe, président des Foireux :
"Les gens ne regardaient pas le match, c'est à peine s'ils se regardaient eux-mêmes. Ça chantait pas, ça bougeait pas, ça parlait même pas, kon ! On se serait cru je sais pas où, dans un mouroir ou un enterrement, tellement que ça a fini par déconcentrer les joueurs. Ils sentent ces choses-là, le manque d'émotions, vous savez, un peu comme les chiens... Bref, j'espère que ça s'arrêtera là, peuchèreu, parce que MOI, ÇA ME GENE !!! :evil: "
C'est ainsi qu'aux alentours de 23 heures, la foule envahit la zone tant convoitée au nez et à la barbe des footballeurs, dont le statut de "vedette" a été depuis légèrement relativisé, et non sans laxisme du personnel de sécurité qui, selon la rumeur, était prête à intervenir pour étoffer leur Pokédex...
 
Hein ? Lippoutou évolue !
Image
Lippoutou évolue en Conchippoutou !
 
Un fait marquant à double tranchant pour le club, qui n'est pas sans agacer l'entraîneur de Marcel, Stand By Me :
"Je ne sais pas si ce que nous avons vécu l'autre soir s'appelle un trouble à l'ordre public, mais avec tous les incidents occasionnés, l'inconscience de ces vieux enfants est franchement préoccupante. On savait que les selfies rendaient débiles, mais là, ça dépasse tout ce que j'ai pu imaginer... Enfin, qui suis-je pour juger ?
Qui suis-je : le manager de cette équipe, m*rde, quand même !! Et il est pas question que ces bestioles viennent me pourrir la vie ! José Mourinho a raison de sévir là-dessus, et j'irai plus loin en fournissant à tout le personnel des téléphones homologués par nos soins !"

Et d'ajouter, pour le côté positif :
"Pour sûr, ça nous a fait un bon coup de pub, mais on se demande si c'est pas plutôt nous qui avons fait de la pub à Bintendo. Va falloir négocier pour que ça cesse."
Un sponsoring pour les mois à venir ? Si Rattatayoyo peut mettre tout le monde d'accord, le changement, c'est pas pour maintenant.
 

Marcel en demie !

07/08/2016

L'AVENTURE CONTINUE

 

Double-confrontation réussie, le club entre un peu plus dans la légende : l'Olympique de Marcel est qualifié en demi-finale de World Cup !!! :bang:

C'est une équipe disciplinée, confiante et pleine d'ambitions qui affrontait Hadjuk Banana le samedi 30 juillet. A l'extérieur, Marcel concède plus de tirs mais défend bien et se montre légèrement dominateur sur cette rencontre. Alors que Barthez marque en seconde période et que l'OM est mené 1-0, Chiconta Wurzt, entré(e) à la 70ème minute, parvient à égaliser sur un service de Djorkaouff. Score final : 1-1 ; une bonne affaire.

 

 
Image

 

LE PHÉNOMÈNE TRUMP

 

Un évènement imprévu va advenir à l'avantage de Marcel : l'intégration éclair d'un des meilleurs attaquants au monde. Suarez ? Ronaldo ? Mandzukic ? Non : Dingo Trump ! Inconnu au bataillon, le joueur a quand même réussi à percer rapidement au pays de Disney, bien que le soccer garde là-bas une image de sport de filles. Une notoriété qui a littéralement explosé ces derniers mois, et pour cause : Dingo est le fils de Donald, incontournable candidat à l'élection présidentielle de Disneyland !
"J'ai tenu à ce que mon fils - qui est le meilleur, comme son père - joue dans un des meilleurs clubs of the world. Et sans frais de transfert, car je suis tellement riche, grâce à mon travail, que je n'ai pas besoin de votre argent. Pas besoin de votre argent car je suis un homme riche et libre, travailleur et libre, libre et riche, travailleur et riche : c'est comme tu veux tu chois' ... contrairement à ma concurrente, la foldingue Hilarant Clito, qui aura d'ailleurs encore plus de mal à m'affronter en 2020 quand j'aurai remplacé le suffrage universel par le concours-de-celui-qui-pisse-le-plus-loin, et alors là tout le monde verra bien que tout ça n'est pas une affaire de gonzesses, parce que tu peux toujours essayer d'acheter qui que ce soit pour ta campagne, à moins de brancher un tuyau sur le... Bref, j'ai donc appelé l'Olympique of Marcel et je leur ai dit : gardez votre argent. Prenez mon fils et gardez votre argent. J'ai pas de temps à perdre avec les formules de courtoisie, mon p'tit bonhomme ! Faut que le monde entier voie à quel point les Trump savent remettre en place les joueurs de djembé, fumeurs de chicha et autres bouffeurs de tacos qui peuplent nos pelouses ! And God bless Mickey Mouse."

 

Image
Wohowhow !

 

Une arrivée très remarquée qui a été très vite concrétisée : six buts en six jours, dont un doublé face aux Dragons Montois et un triplé en match retour de World Cup.

 

 
Image

 

Dingo Trump profite des espaces dans la défense bananière pour renforcer les chances de l'OM en moins d'une demi-heure : 2-0 à la mi-temps. Malgré une bonne domination, Marcel se relâche et se fait rejoindre 2-2 en deuxième période, mais Trump récidive à la 65ème. S'ensuivent 25 minutes intenables où les occasions demeurent infructueuses. Puis, c'est l'explosion : pour la première fois de son histoire, l'Olympique de Marcel atteint le dernier carré de World Cup.

 

 
Image

 

Dans les autres matches, Federer fait le boulot à l'extérieur, Flokk fait le boulot à domicile et Billus passe à la faveur des buts à l'extérieur. Aow ne gagnera pas le trophée cette fois-ci.

 

Image

 

Retrouvailles en demi-finale :

 

Les Dragons Montois II
Confédération 5 Élite Cornerra
Entraîneur : Federer52


Image

 

Doit-on encore présenter l'équipe deuxième de Federer ? Quatrième participation consécutive en World Cup, vainqueur en mars 2013 et avril 2016, finaliste en mai 2013, et plus récemment 12 titres de championnat consécutifs. De quoi laisser rêveur...

Dans l'autre match, un bon petit duel Flokk / Billus.

 

Image

 

L'Olympique de Marcel pourra compter sur une autre arrivée bienvenue, en défense cette fois-ci : l'azuréen Brice de Nice.
"Salut c'est Braïce, j'viens de Naïce.. de Nice. Dans tous les domaines on m'appelle le roi d'la glisse... Le surf ?.. ouais, c'est vachement has been le surf, et puis aucune déferlante, des camions qui foncent sur les gens, j'ai l'impression que Nice ne m'veut plus, ces derniers temps... Si je sais nager ? Évidemment, je sais nager... mais pas dans l'eau, quoi. Sur le turf j'te prends quand tu veux pour une démo de tacling-sliding en mode récupération intégrale, mec. Non, mais les arbitres sont sympas dans l'ensemble. A chaque match, les dédicaces de cartons jaunes, ma couleur favorite, c'est top !"

 

Image
Ta tata Taïwo taillait tout taille-haut, yo !

 

"D'ailleurs j'tai pas raconté quand j'ai envoyé Ronaldo à l'hosto, y avait Pamela Anderson dans les tribunes : "Braïce, mais d'où te vient ce style fluide, cette technique ? - J'ai pas d'technique, Pam', les dieux du stade me transportent, voilà tout" et là direct, Ronaldo, cassé ! Double fracture tibia-péroné, 2 ans après il en pleure encore en finale de l'Euro, s'tu veux. Mais ce sera vraiment beau le jour où j'irai tacler Oscar à Hollywood... Franchement, c'est pas évident d'être une idole, j'le souhaite à personne."

 

 
Image

 

Avec une attaque cinq étoiles et une défense renforcée, les supporters peuvent être rassurés et confiants pour les saisons à venir.

Bilan de la saison

18/08/2016

Juillet 2016 - Août 2016 (dite "Saison V")
 
CHAMPIONNAT
 
Un podium de plus
 
Il y a ceux qui verront le verre à moitié vide, et les autres à moitié plein. Avec une moitié de victoires mais 1 match sur 5 perdu, le championnat de Marcel peut paraître décevant. Poussif à l'extérieur, l'équipe ne parvient pas à bout de Morcenx-Bourg, ni des Dragons Montois, ni du FC Algérien, et se fait même surprendre à domicile par Marseille Olympique.
Le job est bien fait face aux promus, qui permet malgré tout au club de s'adjuger la troisième place du classement, devant Loucat, Nilvert et Begnis, mais derrière le Stade Rennais, et loin des Dragons Montois qui n'ont pas véritablement eu à forcer pour remporter un titre supplémentaire.
 
Image
 
Les promus n'ont pas eu l'occasion de troubler l'ordre établi, et redescendent en étant bien distancés. Déceptions pour Sita et les algériens qui nous avaient habitués à mieux ; pas de Ligue des Champions en perspective.
 
Image
 
Pas de relégation pour autant puisque Carcajou, troisième de Pro et auteur d'une saison correcte, vient de perdre son barrage 3-2. Rasmus revient en Élite après une véritable promenade de santé en deuxième division, à l'issue de laquelle Santini, l'attaquant emblématique des rouges sang, ajoute un titre de meilleur buteur à sa collection. Il est suivi de Grimms et son équipe Classic Legend.
 
Image
 
Saison bien terne pour Pont-la-Roche, à la dérive à 12 points du deuxième. Compliqué aussi pour l'ES Milloise malgré un bon début, mais le maintien est finalement assuré, tout comme pour les Girondins.
 
LIGUE DES CHAMPIONS
 
Getals trop puissant
 
Impressionnant parcours du tenant du titre, 101|133, que l'OM n'est pas parvenu à surprendre en quarts de finale de la Ligue des Champions. Après une défaite 2-0 à l'extérieur, c'était mission impossible, et les espoirs suscités par l'ouverture du score au match retour ont vite été refroidi par une équipe sûre d'elle, confiante et surtout très talentueuse.
 
Image
 
La suite de l'aventure confirme cette impression puisque les Dragons Montois seront corrigés 3 à 0 en demi-finale aller, leur victoire 3-2 au retour ne changeant rien à la donne. Dans l'autre confrontation, l'Olympique Lyonnais OL gagne sa place en finale grâce aux buts à l'extérieur (2-2 / 3-3).
Une finale menée avec brio par les hommes de Getals (2-0), dans un schéma tactique idéalement choisi pour l'occasion. Autant dire que cette équipe mérite cent fois sa place en World Cup, qu'elle avait d'ailleurs remportée il y a trois ans, en août 2013.
 
WORLD CUP
 
La confirmation
 
Si championnat et Ligue des Champions nous ont laissé sur notre faim, l'aventure en World Cup aura fait vibrer bon nombre de supporters. Si la phase de poule n'était pas la plus difficile qu'on ait pu imaginer, les étapes suivantes ont été riches en émotions, jusqu'au dernier carré où Marcel n'a pas pu faire le poids face aux Dragons Montois bis.
 
Image
 
L'équipe de Federer a rejoint celle de Flokk en finale (la quatrième pour Federer, la deuxième pour Flokk après sa victoire en juillet 2015), une rencontre pleine de suspense où la victoire s'est décidée en prolongations pour Ginette, la perfection au masculin.
 
Image
 
On peut tout de même parler de confirmation pour l'Olympique de Marcel, confirmation du statut de club d'envergure internationale. L'équipe ne reviendra d'ailleurs pas bredouille de cette World Cup, puisque le duo Faurisson / Soral récolte les titres honorifiques de meilleur passeur et de meilleur buteur respectivement. Le milieu offensif s'affirme comme incontournable meneur de jeu ; une certaine satisfaction également pour l'attaquant franco-suisse, qui à un an de la retraite court toujours derrière une reconnaissance en Ligue Élite.
 
Image
 
Image
 
Une performance qui pourra être réitérée dans quelques temps puisque selon Képhren Magazine et son classement Pyramide, le coach olympien s'avèrerait être le meilleur entraîneur parmi les éliminés des quarts de Ligue des Champions. ;-)
Affaire à suivre, après un repos bien mérité.

Ajouter un commentaire