Créer un site internet

Saison 24

Coup d'envoi

20/02/2015

Citius, Altius, Marc Planus

Reprise, on le souhaite, dans la continuité pour l'Olympique de Marcel, dont l'effectif reste strictement inchangé. Des joueurs en pleine forme de leur retour de congés, bien décidés à conserver leur titre, même si ce ne sera pas du gâteau ! Bonneuil Fc toujours au-dessus du lot mais tactiquement incertain, un peloton homogène de Morcenx-Bourg à Excelsior AC ; finalement, c'est le FC Kateur, dispensé de compétitions internationales et fort revanchard, qui devrait mener la danse dans ce championnat de Ligue 1. :fort:
Pour une fois, les promus affichent un effectif digne du maintien sinon mieux, Sita et Serra devront se méfier et défendre chèrement leurs places au sein de l'élite.

Ligue des Champions

Quatrième rencontre La Sallette / Marcel au programme de la Ligue des Champions. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce premier match sera crucial en vue de la première place du groupe, et incertain : les deux dernières confrontations s'étaient achevées sur 4-1 puis 5-2 pour la Sallette. Les deux autres clubs du groupe, loin d'être figurants, devraient cependant avoir du mal à se hisser en tête. Objectif quarts de finale, si la réussite nous sourit ce coup-ci. :roll:

Petit tour dans les autres poules : corsé pour Pont-la-Roche qui va devoir se dépatouiller de l'ex-finaliste Gabs et de l'étoile montante Grimms.

Du très lourd aussi pour Morcenx-Bourg face à Nilvert et aux irrésistibles Dragons Montois, qui, après les départs d'HerveTeckel et de Mec551, se retrouvent grand favori avec très peu de concurrence. :-?

Pas le droit à l'erreur pour Bonneuil qui rencontre le champion Iceman et un coach de qualité : Andretinho. Nice risque d'avoir du mal, et le duo de tête risque bien de se dessiner sur le match Bonneuil-Chelsea.

:arrow: :arrow: :bang:

Cinquante places pour une tribune

21/02/2015

Y a plus un Cheulsea-ège !!!

Chelsea, Chelsea... les supporters racistes, c'est ça ?

Perdu ! :mrgreen:

Je vous rappelle encore ma ligne de conduite : zéro provoc et zéro digression ! :P

Parlons donc un peu, si vous le voulez bien, du temps qu'il fait et des petits oiseaux dans les arbres. Ou plus spécialement, de l'AS Chelsea, club de l'élite Hoolantine de confédération 45. Arrivé en cours de saison passé, héritant de manière providentielle des points de son prédécesseur Juan, le manager Sita joue cette fois le maintien.
Les objectifs à moyen terme sont encore flous, mais le club sait faire preuve de modestie. Et c'est rien de le dire ! Avec seulement 50 places debout dans les tribunes, l'AS Chelsea fait valoir un football convivial, familial, respectueux de son public et de son environnement. D'ailleurs, tous les dimanches après-midi, la chorale de la maison de retraite le Foyer du Bonheur, vient encourager l'équipe locale, entourée par une bonne trentaine de CRS qui veillent à la position debout des spectateurs.

Un club qui a su garder son caractère. Et compte bien défendre cette vision dans les années à venir... à moins qu'il ne s'agisse là que d'une grossière erreur de management ! :lol:
Dans tous les cas, si le maintien sportif reste jouable, le maintien financier, lui, risque bien d'être un fiasco total sans davantage d'entrées d'argent. Va falloir se mettre au BTP ... ou c'est le naufrage assuré !

Ligue des Champions : Marcel en finale

03/04/2015

En raison d’un appel à la grève par plusieurs organisations syndicales portant sur les difficultés budgétaires et la défense de l’emploi à Radio France, nous ne sommes pas en mesure de vous annoncer la qualification de l'Olympique de Marcel en finale de la Ligue des Champions et de diffuser l'intégralité de nos programmes habituels.
Nous vous prions de nous en excuser.

Ligue des Champions : l'OM vainqueur !

24/04/2015

:unanim: ET UNE DE PLUS ! ! ! :unanim:

L'Olympique de Marcel en ligue des Champions, c'est tout ou rien. Après un premier titre en 2014 suivi de trois apparitions infructueuses abrégées en phase de poule, le club s'est à nouveau fait des sueurs froide dès l'entame de la compétition. :-?

Fort de son titre de champion de Hoolantine, la poule de départ semblait franchement abordable. La première rencontre tourne à l'avantage de la Salette FC, intraitable - ou presque - cette saison. Et malgré un net avantage de niveau que tous les spécialistes s'accordent à reconnaître, l'OM ne parvient pas à venir à bout d'Alpha 2, malgré l'ouverture du score par Guyindulo, le match s'achève sur un nul 1-1 et Marcel est rétrogradé en 3ème position.
Ultime match crucial une fois de plus - ultimes matches cruciaux devrait-on dire - puisque pour un dénouement heureux, la Salette FC doit battre Alpha 2, et l'OM doit gagner avec un minimum de trois buts d'écart. Et c'est sans trembler que les olympiens accomplissent leur mission, par le minimum syndical, victoire 3-0 et qualification en quarts de finale. La logique a donc été finalement respectée sur le fil dans ce groupe. :roll:
Ce qui n'a pas été le cas du groupe 2, dans lequel les Dragons Montois, représentants de la confédération en World Cup pour un très bon parcours (accession en quarts de finale), se sont faits piéger par un Morcenx-Bourg exemplaire qui les a battus 3-1, et du club des Orchidoclastes également à la hauteur.
Petite surprise aussi dans le groupe 1, où c'est Classic Legend qui se qualifie avec Grinta Squadra aux dépens de Pont-la-Roche.
Et dans le quatrième groupe, le Bétis rate le coche, Bonneuil FC et Chelsea passent devant.

Quart de finale tout aussi indécis contre un club bien connu : Morcenx-Bourg. Le match aller, à domicile, régale les supporters (3-1), bien que terni par un but encaissé permettant ainsi aux protégés de Loucat d'espérer les demies-finales. On se dit que l'Olympique de Marcel monte alors nettement en puissance à partir de cette phase de la compétition. Cependant, le match retour est loin d'être une partie de plaisir pour l'OM. Usée par l'accumulation des matches, l'équipe se présente en formation très défensive afin de conserver son avantage de 2 buts tout en minimisant l'implication physique. Stratége risquée, puisqu'en effet, Morcenx-Bourg aura mené la danse pendant 90 minutes, marquant un but et manquant quelques occasions dangereuses. L'OM s'en tire bien et se qualifie sans plus de panache pour les demies.
Dans les autres rencontres, la Salette se promène, Grimms manque de peu la qualification, et le Bonneuil FC s'effondre au match retour.

Rendez-vous contre Andretinho pour cette double-confrontation. Formation de très haut niveau, mais en revanche assez prévisible tactiquement. C'est donc un festival que va réaliser l'OM à domicile, verrouillant ses ailes et attaquant en retrait face à une défense trop profonde. 4-1, la messe est dite ? Il vaut mieux garder les pieds sur terre dans ces cas-là, d'autant que dans l'autre rencontre, Begnis affiche une solidité remarquable contre Grinta Squadra - et contre la plupart de ses adversaires en général...
Tactique plus classique pour le match retour, qui s'avère tout aussi satisfaisante, réduisant rapidement les maigres espoirs de Chelsea à néant dès la première période.

Deuxième finale, donc, pour l'Olympique de Marcel, après celle remportée 2-0 contre le FC Kateur en juillet 2014. Il faut bien reconnaître que depuis, la concurrence s'est plutôt dispersée, les monstres tels que Madrid Jeunesse Investissement, les Georgeliens ou le Standard n'étant plus représentés. Il n'empêche, l'adversaire du moment a de quoi impressionner, invincible en championnat et récent vainqueur de la coupe de Galand. En d'autres termes, la Salette FC n'a perdu aucun match cette saison ! Ce qui est loin d'être le cas de Marcel, défait à plusieurs reprises par plus faible que soi.
Il a donc été décidé de faire parler son meilleur atout : l'attaque, par une tactique qui a fait ses preuves en coupe Inter-Confédérations. Une crainte : la défense. Une peur : que Bégnis attaque par les ailes. Le coup d'envoi approche, les jeux sont faits, rien ne va plus ! :P

Avec seulement trois défenseurs, les cages de Delavet resteront-elles inviolées ?... Oui, à la faveur d'un mauvais choix tactique de Begnis, concentrant l'essentiel du jeu au centre. En attaque, c'est une fois de plus Zlichi qui fait le boulot - terminant par ailleurs meilleur passeur de la compétition - et Soral à la conclusion, tout un symbole. Lui qui se prétendait homme providentiel en décembre dernier, nous gratifie de deux buts dans cette finale ô combien prestigieuse. La défense olympienne est dans un bon soir, et surprise, c'est le jeune Cassio Fabio Cointreau qui marque en fin de match, lui jusqu'à présent si discret, à l'ombre des incontournables vedettes habituelles. Un statut de joker plus que conforté, voilà une bien belle manière de se faire une place de titulaire potentiel ! :coupe1:

Et un, et deux, et trois-zéro, et deuxième rendez-vous en World Cup dans quelques temps, avec, cette-fois, le tour préliminaire à disputer. :)

Bilan de la saison

28/04/2015

Février 2015 - Avril 2015 (dite "Saison 24")

Le renouveau perçu par certains commentateurs (c'est-à-dire moi-même) est-il confirmé ?
Une chose est certaine, l'OM est désormais incontournable en confédération 45. Il faut dire que ce n'est pas du vol vu la progression du NPA depuis 2013 (voir les archives): +2 points depuis cette époque. D'où une bonne régularité en championnat et de belles épopées en Ligue des Champions (en fait, seulement deux "épopées", mais quand on aime on compte pô, hein, alors tu comptes jusqu'à deux et tu m'fous l'camp, pigé ? :-x ).
Incontournable, oui mais...
Comme dirait mon pote Bogdanov : nous ne sommes pas seuls ! :-o
Notre confédération regorge en effet de managers talentueux.

CHAMPIONNAT

Une saison bien tranquille pour l'Olympique de Marcel qui a été très efficace dans l'ensemble, un début de saison dans la continuité de la précédente, qui permet d'aligner un total de 19 matches d'invincibilité en championnat à l'aube de la 6ème journée. 8-)

Dommage de s'être fait surprendre à deux reprises par des adversaires de niveau modeste, montrant par là les failles encore existantes dans la défense. Difficile de faire tourner l'effectif dans ce secteur de jeu, des transferts sont-ils attendus prochainement ? A suivre...

Envolez-vous vers le titre avec Air C Kateur

"Nous voulons donner un maximum de plaisir aux supporters, et au public en général. Jusqu'à l'orgasme." coach Asder

On les disait finis en janvier dernier. Au fond du trou, éliminés en Ligue des Champions, premiers non-relégables... C'était la crise au FC Kateur ! Asder s'était alors promis de resserrer les vis rapidement, en finissant d'abord la saison en trombes, mais manquant malgré tout la 5ème place qualificative en Coupe des Challengers.
C'est ce qu'on peut appeler un mal pour un bien, ou reculer pour mieux sauter. Car le parcours du FC Kateur ces dernières semaines a été tout simplement étincelant. Le championnat ? Une promenade ! La coupe Hoolantine ? Une petite plaisanterie ! :lol: Avec une moyenne de 2,6 buts par match, le club peut se gratifier du titre de champion, du titre de meilleur buteur, de celui de meilleur passeur, et comme si ça ne suffisait pas, remporte le classement du fair-play avec seulement trois cartons jaunes.
L'Olympique de Marcel n'aura pas démérité face à ce bolide. C'est d'ailleurs l'OM qui ouvre le score à l'extérieur, au match aller, finalement perdu 2-1, un échec physique et mental. Revanche promise et arrachée à la 15ème journée, à domicile contre un FC Kateur déjà champion, grâce à Cabotin qui marque en fin de rencontre pour un score inversé : victoire 2-1. Le futur champion de confédération qui bat le nouveau champion national : passation logique, comme on les aime. :P
Le club d'Asder termine finalement sur 16 victoires pour une seule défaite. Rappelons que le record est détenu par Chris qui marqua 51 points pour 55 buts en juillet 2013. Belle performance tout de même. :bravo:

Kateur seul en tête, Marcel en échappée solitaire, devancent un peloton de trois clubs dont le perdant se nomme Pont-la-Roche. Le club de chris termine sur une saison blanche et devra se contenter de la coupe des Challengers pour la prochaine campagne. Bonneuil FC paie ses irrégularités, on en attend toujours bien plus de la part du coach de cette équipe de très haut niveau. Avec une différence de buts négative, Steph s'en tire bien avec une 4ème place. Loucat commence à prendre de bonnes habitudes en se qualifiant de nouveau pour la Ligue des Champions.
Maintien trop difficile pour Sita malgré un parcours loin d'être catastrophique. Même constat pour Noce Blanche, rétrogradé. Petite baisse de régime au Final Fantasy ; de justesse, le plus petit NPA de la ligue est premier non-relégable.
En revanche, Miami Monkey réalise une bien belle saison. En championnat, Titoh ne se laisse pas maîtriser facilement, et atteint la 7ème place, aux basques de l'Excelsior AC. Le promu va jusqu'à remporter la Coupe des Challengers (3-1 en finale), permettant à la Hoolantine de conserver son titre, et de réaliser un doublé confédéral LDC-CDC :coupe1: . Une performance qui en rappelle une autre, celle d'un certain Juan avec son club de Malaga, il y a un an très précisément... ;-)

COUPE NATIONALE

Trois petits tours et puis s'en vont

Et c'est justement Miami Monkey qui élimine l'OM en quarts de finale. Défaite 2-1, et à domicile en plus. Les jeunes ont pu se frotter au niveau pro en 16èmes contre Curse Soccer, et les anciens ont pris la relève en 8èmes contre Pont-la-Roche, qualif 3-1 (une performance qui eut été héroïque il y a deux ans en arrière, comme quoi, les temps changent... :roll: ).
Malheureusement le club de Titoh rencontrera un FC Kateur mort de faim en demi-finale.
L'Excelsior AC de Rasmus revient un temps en haut de l'affiche en disputant la finale de cette coupe Hoolantine. Mais le retour au premier plan est à remettre à plus tard, Asder ayant triomphé de cette compétition. 3-0, et un doublé, un !

Le mot de la fin...

... pour signaler qu'au moins un trophée n'aura pas été remporté par le FC Kateur : celui de l'ambiance en tribunes !
Avec une moyenne de 74000 personnes, les précédents records sont nettement battus ! :bang:
Jusqu'où s'arrêteront-ils ? On me signale même que des juifs se sont glissés dans le stade... au prix du billet d'entrée, je ne vois qu'une seule explication : le fan-club de Fred Zemmour ! :mrgreen:

Ajouter un commentaire