Créer un site internet

Saison 18

Coup d'envoi

29/12/2013

:bang: Pour de nouvelles aventures ! :bang:

La compétition reprend ses droits ! Ça va batailler ferme en championnat !

Le niveau de la ligue est particulièrement relevé cette saison, et on peut s'attendre à une lutte aussi féroce que passionante entre Pont-la-Roche et Bonneuil FC.

Le niveau du milieu de tableau a globalement progressé, du Morcenx-Bourg à l'Excelsior AC, la hiérarchie demeure assez incertaine. C'est le jeu tactique qui fera la différence, et on sait Asder assez doué dans ce domaine. L'ES Milloise devrait se maintenir sans problèmes, mais la concurrence sera rude pour accéder au top 5, et l'effectif actuel risque de se montrer insuffisant. On laisse peu d'espoir à Serra, dont l'intersaison a été apparemment difficile à gérer.

Seul point d'interrogation : le FC Igualada. Qualifié en ligue des Champions dans un groupe très abordable, le club catalan voudra sans aucun doute faire bonne figure et aller le plus loin possible dans cette compétition, des phases de roulement en championnat seraient attendues et pourraient leur porter préjudice... :mrgreen:


En Coupe des Challengers, Marcel est gâté ! Groupe 2 : trois clubs de deuxième division, de niveau assez modeste ; ce premier épisode pourrait engager l'éclosion de jeunes talents fougueux issus du centre de formation.

A l'inverse, l'Excelsior AC de Rasmus entame les hosilités dans une poule particulièrement relevée, dans laquelle figurent deux ex-participants à la Ligue des Champions : Ricardos et Marseille (encore une contrefaçon ;-) ).
L'AS Monaco FCL va tenter de conserver son titre, rééditer une telle performance tiendrait littéralement de l'exploit.

Meilleurs voeux !

01/01/2014

L'OLYMPIQUE DE MARCEL VOUS SOUHAITE
:fete: * * * * * :fete:
UNE BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2014 ! ! !

Que cette année soit riche en rebondissements, en émotions, pleine d'humour et de partage.

Les COLTS45 vous saluent bien, et vous donnent rendez-vous très bientôt en Coupe Interconfédération.

Polémique !

04/01/2014

ÇA PART EN QUENELLES

Les footballeurs sont d'immenses rebelles, tout le monde le savait. Depuis quelques jours, ils sont encore mieux que cela : de véritables pourfendeurs du système !

C'est à l'occasion de la rencontre Monaco-Carcajou (L2 Hoolantine, confédération 45) que la démonstration en a été faite. Et encore... bien plus qu'une démonstration. L'ouverture du score par Carcajou, en jaune, voit tout d'abord son attaquant vedette fêter ce but par une célébration des plus polémiques : index pointé vers le ciel et lèvres mimant un baiser... ça ne vous rappelle rien ? La fameuse plaisanterie de l'humoriste Bidonné (qui ne fait d'ailleurs plus rire personne, comme l'a récemment décidé le ministre des Enserreurs), associée à l’expression «Au-d'ssus, y'a l'soleil» ; traduction : on s’attaque à la chose la plus haute, la plus sacrée possible, tantôt l'effet de serre, tantôt Bernard-Henri Lefist, ou encore Mahmoud Arméniéjade.
Le footballeur précisera plus tard qu'il s'agissait en réalité de célébrer sa foi en Dieu (chose qui reste pour lui à démontrer, bon courage à lui...). Des excuses publiques et 30 minutes d'auto-flagellation ont été réclamées, et validées comme il se doi(g)t.

Un doigt bien mal orienté...

Mais le festival ne s'arrête pas là. En deuxième période, l'entraîneur de Monaco, plus connu sous le nom de Didier Deschante, est surpris en flagrant délit d'incitation à la haine et à l'ordre public. Un splendide bras tendu, interprété par son auteur comme "un moyen visuel de rallier et de motiver ses joueurs". Il est bien le seul.
Ce geste plus que détestable - dont on ne rappelle plus la signification - lui vaudra trois semaines de suspension de banc de touche ainsi que des excuses publiques, à savoir prosternation devant l'affiche de Zinédine Zidane, amende de 150Mt et visionnage sans interruption des films Le Pianiste - Le Mur de l'Atlantique - La vie est belle - La liste de Schindler - La traversée de Paris (en tout, 10 heures d'ennui, mais c'est la loi). Il va sans dire que Didier déchante et ne verra plus les studios de Kanal + avant belle lurette ! (belle lurette étant l'instant où on se déclare Cionniste... c'est-à-dire fan du footballeur international italien Marco Cionni).

Bien plus que du coaching... bien plus.

La provocation, la haine, l'antisémitisme et l'incitation à la découpe de pauvres arbres innocents atteignent leur paroxysme à 3 minutes de la fin du temps règlementaire lorsqu'un pénalty est accordé aux rouges et blancs. Les quatre défenseurs du Carcajou, en jaune, s'enflamment et nous gratifient de multiples et simultanées "quenelles", geste tristement célèbre, signe de ralliement au désormais agitateur-non-humoriste Bidonné. A côté, le Français Anelka n'est qu'un petit joueur.
Symbole politique et bras d’honneur dirigé contre ceux «d’en haut», «glisser une quenelle» consiste à placer sa main ouverte sur son bras opposé, à allonger ce dernier pour faire un signe dont la signification est bien trop explicite. Les intéressés déclareront le lendemain avoir
"juste protesté contre une décision très discutable, et qui nous a fait perdre le point du match nul". TARATATA. Flagrant délit de racisme. Six journées de suspension pour les quatre lascars.
Au Carcajou FC, c'est l'incompréhension.
"Comment pouvons-nous vivre sereinement notre saison avec des attaques pareilles !" déclare le président. "La quenelle reste ambiguë, mais qui n'a jamais raconté une blague sur les Arabes, les Juifs ou les Blondes ? Mes joueurs peuvent se revendiquer anti-système ou fan de Bidonné sans pour autant être hostiles envers les Blondes ! Mer*de ! Quand même !"

"Jeu de mains, jeu de vilains !"

A la LICRADE (Ligue Contre le Racisme, l'Antisémitisme et la Découpe des Eucalyptus), c'est un tout autre son de cloche. Son porte-parole, porte-pensée et porte-monnaie, Alain Jacusoblitz se dit "consterné par de tels comportements, désolé que l'arbitre n'ait pas réagit devant l'évidence d'un tel crime". Lorsqu'on lui demande si la polémique n'est pas disproportionnée, il rétorque : "La "quenelle" étant un signe nazi à l'envers et un geste d'abattage replié sur soi-même, nous serons intransigeant envers tous ceux qui se moquent des souffrances des communautés. Surtout celle des Eucalyptus."
Mais il s'avoue être confiant, notamment quant à la ratification d'un décret "condamnant les pensées conspirationnistes remettant en cause l'effet de serre, les abattoirs et la déforestation. Surtout celle des Eucalyptus".

Mauvais esprit ? Exagération ? Principe de précaution ? Les supporters eux-mêmes rechignent de plus en plus à lever les bras. "Il y a vingt ans, nous avions effectivement des groupes de tarés dans nos tribunes, désormais, ce sont nos danseurs de macaréna qui sont stigmatisés" explique Roger Lagerbe, président des Foireux, club de supporters de l'Olympique de Marcel. "C'est plus possible ! Si ça continue, on arrête d'insulter les kops adverses, et croyez-moi, ça va foutre une sale ambiance !".

Une chose est sûre, même si on interdit son expression, la pensée restera toujours libre. Quoique... en attendant, Bidonné se marre, et il y a de quoi !

Entretien avec Rasmus

07/01/2014

RENKONTRES

Après cet épisode non moins rocambolesque qui aura donné des sueurs froides aux présidents de ligue ainsi qu'aux modérateurs ici présents, revenons au sport et plus précisément sur cet entretien avec notre camarade Rasmus, réalisé durant l'intersaison, au 29éme congrès international du Bon Goût et de la Beaufitude.

SBM De retour parmi l'élite après une saison de purgatoire, quelles sont, à ton sens, les erreurs à ne pas reproduire pour éviter la descente ?
Rasmus Je pense qu'il s'agit en premier de trouver rapidement une tactique stable pour éviter le cercle de défaite / baisse de confiance / baisse de niveau.

SBM Éliminé aux premiers tours de coupe Hoolantine, mais assurant 15 victoires en championnat avec 56 buts marqués, quel bilan et quels enseignements tires-tu de ce passage en L2 ? Des conseils pour JB ?
Rasmus Le principal enseignement est que le niveau en L2 est assez faible. Les victoires ne veulent pas dire grand chose. Des conseils pour JB: je pense que cela sera pour lui aussi une formalité. Il peut s'attendre à rencontre soit des équipes qui aligneront du très défensif, soit des équipes qui jouent toujours avec la même tactique. Et bien sûr, il devra se méfier de Toni!

SBM Une troisième participation du club en coupe des Challengers pour la saison en cours, comment comptes-tu aborder les différentes étapes de cette compétition ?
Rasmus La priorité sera au maintien. C'est sympa de participer à la coupe des Challengers, mais ce n'est pas vraiment mérité (comme pour toutes les équipes qualifiées en L2 et L3). On prendra les matchs les uns après les autres. On verra d'abord le niveau du groupe. Certains sont assez faibles. Et il faudra t'éviter!

Un discours qui n'inspire pas franchement la confiance même s'il a le mérite d'être modeste... qui aurait cru l'an passé que cet ex-pensionnaire de la Ligue des Champions jouerait les seconds rôles en championnat ? La lutte pour le maintien sera sans nul doute aussi passionnante que celle pour le titre, mais trêve de palabres, comme dirait Julien Lepers, "plaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaace au jeeeeuuuuuuuuuuuu !!!!" :sif:

Trève hivernale

28/01/2014

PAR LA PETITE PORTE... :porte:

A l'approche de la mi-saison, si aucun titre n'a encore été décerné, c'est déjà l'heure de tourner la page pour quelques clubs de notre confédération, et non des moindres... :trist:


Ligue des Champions : déceptions et fins de règne.

Un vent de renouveau souffle sur la Ligue des Champions. Annonciateur d'un nouveau cycle ? Nul ne peut le confirmer, mais le tableau des quarts de finale n'a plus grand-chose à voir avec les duels classiques du haut niveau de la confédération 45. Il est loin le temps où 4 clubs de Hoolantine préparaient tranquillement les phases finales. Mais ça, c'était avant... 8-)
Cette saison, seuls les Dragons Montois, tenants du titre, et le FC Kateur, finaliste et favori, sortent brillamment de leur groupe avec une qualification quasi-assurée dès la 2ème journée. Pour les autres... voyons plus en détail.

Groupe 1 : les Georgeliens jouent un groupe relevé mais abordable : the Family, Bonneuil FC et les Orchidoclastes. Une première rencontre remportée 3-0 contre la Family ne suffit pas à plier à 2 reprises 3 à 2. Les Georgeliens quittent la compétition, 3èmes de leur poule.
Groupe 2 : c'était de loin le groupe le plus homogène - et donc le plus serré - de cette 1ère phase : FC Igualada, la Salette FC, La Selecão et l'USAM. Tandis que vince manque complètement son entrée en échouant 4 à 0, andretinho enchaîne les succès. A l'issue des 3 premières journées de ligue des Champions, ce sont deux habitués de la compétition qui sont éliminés : la Salette FC, et le FC Igualada, qui n'a désormais plus que le championnat à disputer...
Groupe 3 : petite surprise là encore. Alors qu'Asder se montre intraitable et que le parcours de Sita est une bérézina, c'est Zanthor qui impressionne en éliminant un RC Strasbourg presque qualifié en 1/4, en gagnant 1-0 la rencontre de la 3ème journée. Rappelons qu'en 2013 le RC Strasbourg de TomeMickael fut trois fois finaliste et que sa pire performance fut l'élimination en quarts de finale.
Groupe 4 : le groupe de la mort. Un tenant du titre ultra-favori : les Dragons Montois. Un vainqueur habitué des rencontres de haute qualité : Pont-la-Roche. Deux clubs en plein essor : Milan et Cassis. La logique est respectée en première journée, même si la confrontation federer-mec se révèle plus équilibrée que prévue. Le 2ème round est gagné par federer 1-0 contre les verts et bleus de chris, tandis qu'un nul un partout conclut l'autre rencontre. Le coup de théâtre a lieu lors de l'ultime confrontation. Un nul suffirait au Pont-la-Roche pour que l'aventure continue. Ça démarre mal, très mal même; 2-0 à la mi-temps. La remontée de la formation Drômoise ne suffira pas : El Sharawy envoie les siens en quarts de finale à la 87ème minute. Coup dur.

Que s'est-il donc passé pour de tels résultats ? Simplement, la mutation de la confédération. Une concurrence s'est développée, et émerge, sans pour le moment dominer, mais surtout sans complexes. Tout ce qu'on peut souhaiter, c'est que le niveau général soit à la hausse.


Coupe Hoolantine : à la déloyale.

Chaque saison, la coupe Hoolatine réserve son lot de surprises. Après des 16èmes de finale aux issues plutôt attendues, les 8èmes ne donnent qu'un seul "choc", celui entre Pont-la-Roche et Excelsior AC (choc très bien géré par Chris, par ailleurs). Alors que le FC Igualada se fait surprendre à domicile par la lanterne rouge du championnat par 2-0, l'Olympique de Marcel se déplace quant à lui sur le terrain de Malaga, au petit stade de moins de 20000 places. Promu de troisième division au niveau très modeste, le club étonne en ce début de saison avec sa place provisoire de leader de L2, en tête devant des cylindrées telles que le New York FC ou l'AS Monaco FCL. Même s'il ne s'agit pas d'une formalité pour Marcel, la logique donne l'OM vainqueur pour passer en quarts. Logique respectée jusqu'à la 60ème minute de jeu après l'ouverture du score par Alexandre Vuillemain. Mais poussée par sa horde de spectateurs, la formation Andalouse parvient à égaliser à la 63ème. Le temps passe et la suffisance laisse place à l'agressivité dans les rangs olympiens, et Obal-Maské, ohé-ohé, décalécataon-décalécataon, est expulsé à la 81ème minute (aujourd'huiiii, tout est permiiiiis, Obal-Obal-Maskéééé... eh ben non !). A 10 contre 11, donc, et privé de son milieu récupérateur, la tâche s'annonce pus ardue pour Marcel.
D'autant plus ardue qu'avec un arbitre assistant victime de diarrhées chroniques (le gazpacho n'était pas frais diront certains), la rencontre donne lieu à des actions pour le moins litigieuses, comme ce but insensé à la 83ème minute qu'on n'est pas prêts d'oublier. :grrr:

« Eh oui mon cher Jean-Michel, il y avait bien hors-jeu sur cette action !! Quel scandale cet arbitrage, c'est invraisemblable. J'ai jamais vu un individu pareil. Il devrait être en prison, pas sur un terrain de football ! » Thierry Raland en direct sur NRV.

Bref, cette fin de match se termine en anarchie parmentier, tandis que la presse sportive à sensations emploie déjà des superlatifs aussi banals qu'innappropriés, dans la perspective de ventes de leur chiffons de viande creuse en hausse considérable pour au moins une journée...
Quant à l'arbitre assistant, il semblerait qu'il ait changé de nom, de visage, et qu'il soit devenu coiffeur en Nouvelle-Zélande. Il aurait inventé un nouveau style : la coupe hoolantine. :rock1:

Coupe des Challengers : parce qu'il ne doit en rester qu'un.

Les phases de groupe de la compétition ont également été fatales à quelques bons clubs. Inévitablement, le groupe le plus disputé (Excelsior AC - Marseille - St malo - Ricardos) condamne deux éventuels favoris, aux dépens de l'Excelsior AC et de Marseille.
Dans le groupe 4, le fameux clubs de Malaga se hisse en 8èmes de finale, pour y retrouver précisément l'Excelsior AC de Rasmus.
On notera également les contre-performances de fred (lé q djat) et de grimms (Classic Legend) qui avaient pourtant un niveau honorable pour leurs groupes.
Cela dit, on ne retrouve en 8èmes "que" 5 clubs de deuxième division, ce qui présage des phases finales assez disputées et non moins passionnantes... ;-)

A suivre. :porte:

Bilan de la saison

04/03/2014

Décembre 2013 - Mars 2014 (dite "Saison 18")

CHAMPIONNAT

Duel au sommet
Comme on pouvait l'espérer, la lutte pour le titre a été plus que passionnante. Mais plus encore que par le passé, les faux pas des uns ont fait le bonheur des autres. Les trois favoris pour le titre, Pont-la-Roche, Bonneuil FC et FC Kateur, ont été de loin les équipes les plus régulières de la saison, et ça a payé. Le coude à coude, très disputé, se matérialise par 6 petits points d'écart entre le n°1 et le n°3 au terme de la 18ème journée.
Le club francilien du Bonneuil FC, qui nous a gratifié d'un beau parcours en Ligue des Champions, échoue dès la 2ème journée face au FC Kateur, et la rencontre se solde par un mémorable 4-1 pour l'équipe du coach Asder. Une victoire 2-0 contre l'Olympique de Marcel apporte un regain de confiance insuffisant pour trouver la faille dans la défense du Pont-la-Roche (4ème journée, 0-0). Le match retour contre FC Kateur est un nouvel échec, et viennent s'ajouter deux défaites face au FC Igualada et à l'Excelsior AC.
La première place se dispute particulièrement entre les formations de Chris et d'Asder. Le club drômois, sorti de Ligue des Champions sans en atteindre les phases finales, remporte la première manche 2-1 à l'extérieur, mais s'effondre contre Bonneuil FC lors de la 12ème journée en perdant 3-0. Pont-la-Roche, boosté par une victoire éclatante en finale de coupe Nationale conserve néanmoins sa place de leader, et seuls 2 points séparent les deux premiers du classement à l'aube de la 17ème journée.


Quant au parcours de Marcel, il démarre mal, très mal. Affronter les trois ogres dès l'entame de saison n'est pas une mince affaire, et les résultats sont quelque peu décevants. La rencontre face au FC Kateur, jouée très défensivement, ne paie pas (défaite 1-0), et les deux matches suivants laissent un goût amer, dus à de mauvais réglages défensifs. Une élimination prématurée en coupe Hoolantine est fort heureusement vite rattrapée par une série de 4 importantes victoires en championnat. Au retour, l'OM n'est toujours pas à la hauteur face aux favoris, et la débâcle 5-1 à domicile contre Bonneuil FC, alors qu'une place sur le podium restait envisageable, est très difficile à digérer. Marcel est poussif en ce milieu de saison, et, dans la perspective d'une place en Ligue des Champions, n'a plus le droit à l'erreur dans la dernière ligne droite.

Sacrées soirées
Le rendez-vous est fixé. Les tribunes sont combles, on jouera à guichets fermés. Le gratin de la confédération et toute la presse sportive sont présents pour le choc de l'année. De toutes parts, ça sent la poudre. D'un côté, Pont-la-Roche 26-07, à domicile, champion en titre, vieille gloire du championnat Hoolantine et vainqueur de la coupe nationale. De l'autre, le FC Kateur, ex-finaliste de Ligue des Champions et auteur d'un superbe triplé deux saisons en arrière.
Les deux équipes sont au sommet de leur forme. Pont-la-Roche aura-t-il la force et le sang-froid nécessaires pour s'adjuger un 10ème titre de champion ? FC Kateur aura-t-il la maîtrise et l'ambition afin de bousculer l'actuel leader ? :roll:
Le duel tourne court dès la 6ème minute et le but signé d'un X comme Xoqueli. L'ambition est là. La maîtrise, elle est tactique. L'attaque par les ailes est intraitable, 3-0 à l'heure de jeu. Pont-la-Roche réduit la marque à un quart d'heure de la fin mais n'a ni les ressources ni la bonne stratégie pour espérer renverser la situation.
Score final 1-3, avantage FCK.


Le titre se joue à 1 point seulement, et le FC Kateur bénéficie d'un meilleur goal-average. Au programme de la 18ème journée, un Pont-la-Roche ultra-favori face à une ES Milloise à deux doigts de la descente, et un duel costaud opposant l'Olympique de Marcel, à la lutte pour la Ligue des Champions, au FC Kateur, condamné à gagner. En cas de victoire de Pont-la-Roche, Fc Kateur doit remporter son match pour être champion. Et en milieu de tableau, Marcel et le FC Igualada sont à égalité de points et se disputent la quatrième place. La rencontre FC Igualada / Excelsior AC s'annonce donc tout aussi décisive. Nous sommes en début de soirée, le coup d'envoi des matches est lancé. Faites vos jeux, rien ne va plus. :groupe:

29ème minute : Pablo Chavarria ouvre le score pour Excelsior AC ! ! Sur une frappe de 12 mètres, les rouges nordistes mettent en difficulté les catalans dès la demi-heure de jeu ! :shock:
Mi-temps : toujours 0-0 sur presque toutes les pelouses de ligue 1. Tout reste à faire ! L'ES Milloise peut encore rêver au maintien en cas de défaillance du côté du Final Fantasy X, l'Olympique de Marcel peut entamer sa deuxième période un peu plus sereinement, mais le FC Kateur doit, pour s'assurer le titre, marquer et gagner. Tout comme Pont-la-Roche. Action ! 8-)
65ème minute : premier coup de tonnerre ! :scho:
Baldric Mondanda crucifie Salengro. Par une superbe reprise de volée, il permet au FC Kateur de sentir venir le titre tant espéré.
Au même instant, c'est l'ES Milloise qui contre toute attente, marque et mène contre Pont-la-Roche. La formation sudiste peut croire au maintien...
:unanim:
74ème minute : pénalty pour Bonneuil FC ! ! ! :!: :shock: :!: Boug gus Jr s'élance et marque ! Cette fois c'est certain, l'ES Milloise peut créer l'exploit à 15 minutes de l'épilogue...
75ème minute : ÉGALISATION olympienne ! ! ! ! ! :rofl: Vuillemain, lancé en profondeur par Zlichi, trompe Nhuram pour le plus grand bonheur des 66000 supporters présents pour cette rencontre de prestige. Au FC Kateur, la tension monte.
82ème minute : but de Cabotin ! ! ! Incroyable perte de maîtrise en défense du FC Kateur, dont la soirée idéale pourrait tourner au cauchemar en moins de 10 minutes. L'OM bien parti pour la quatrième place, pas de réactions sur les autres terrains, les Milles tiennent toujours leur coup de maître contre un Pont-la-Roche totalement inefficace.
86ème minute : deuxième coup de tonnerre ! :scho:
Final Fantasy X égalise ! à trois minutes de la fin, et si le score en restait là, la différence de buts est trop défavorable à l'ES Milloise pour envisager un maintien.

90ème minute : le festival Olympien se poursuit et s'achève par un troisième but signé Cabotin ! :unanim: Les spectateurs euphoriques réalisent que leur équipe est en train de se payer le champion en titre. Car du côté des autres pelouses, c'est status quo. L'ES Milloise tient une performance prestigieuse mais malheureusement inutile, la relégation est là malgré la victoire, permettant ainsi au FC Kateur de devenir champion malgré sa défaite.
Ainsi s'achève ce championnat, dont le scénario est digne des plus grandes tragédies... :zorro:

COUPE DES CHALLENGERS

Et quand il a joué il a raté... Il a tout fait capoter... La coupe on l'a ratéééé ! !!

Pas grand-chose à dire sur cette deuxième participation consécutive. La phase de poules est une formalité pour la réserve Olympienne, mais la phase finale s'annonce plus relevée que les saisons passées. Marcel se fait peur en ne gagnant que 1-0 son huitième de finale contre un club de Ligue 2 à sa portée. Les grosses écuries répondent présentes en quarts de finale, l'OM maîtrise parfaitement son sujet contre un Bétis Séville délicat à jouer. L'Excelsior AC rencontre Marseille et l'Olympique de Marcel doit affronter, une fois de plus, le Standard de coach Pieteltoro, pour un match décisif.
Les deux équipes, de même gabarit, s'affrontent âprement durant 80 minutes sans le moindre but. Leffmen enflamme le stade à la 84ème minute, 1-0 pour Marcel qui croise les doigts. Un peu de relâchement et c'est l'égalisation à la 87ème. Ça part en prolongations. A l'avantage du standard qui marque à la 113ème minute. On pense la rencontre pliée, et c'est Cabotin qui vient redonner l'espoir à la 119ème minute, 2-2, tirs aux buts.
De tristes mémoires ressurgissent (élimination aux tirs aux buts en décembre 2012, demi-finale de ligue des Champions face au Standard), tandis que Karembeauf rate son pénalty. Le cinquième tireur se présente. Frappe. Et Salengro stoppe le tir ! C'est la mort subite. Et Artivhisk, milieu offensif scandinave de 31 ans, qui n'a jamais été flamboyant à l'OM et en pleine perte de confiance cette saison, manque sa frappe. :pc:
L'aventure s'arrête là, le Standard affrontera Excelsior en finale, et la remportera 4 buts à 3.

 

MATCH DE LA SAISON
Olympique de Marcel - FC Kateur
Ligue 1 Hoolantine
18ème journée

Une rencontre à hauts risques, et ce pour les 8 autres clubs dont le destin n'est pas encore scellé en cette fin de championnat. On doute que Marcel soit de taille pour contrer un FC Kateur en pleine ascension. Doutes confirmés à la 65ème minute, l'OM mené 0-1. Mais par des choix tactiques pertinents, et poussée par ses supporters, les Olympiens parviennent à renverser la vapeur, après l'égalisation de la 74ème. Les 10 dernières minutes sont parfaitement gérées, et un doublé de Cabotin suffit à enflammer les tribunes. TOUTES les tribunes. Car tout est bien qui finit bien : le FC Kateur, sacré champion, est vaincu par un OM attendu en Ligue des Champions dans quelques semaines. :superm:

  Tactique olympienne :

  Composition du FC Kateur :

Ajouter un commentaire